journee-mondiale-des-migrations


Idées d'animation avec des enfants


Matériel : un grand panneau, papiers pour dessiner, papiers cartonnés couleurs sombres et claires, marqueurs de couleur, gouaches, colle,...

1. Sur un papier, dessiner ou représenter tout ce qu’un migrant peut utiliser pour se déplacer (moyen de déplacements, bagage, etc.) 
exemples : (camion, route, chemin, valise, pirogue, pieds,...)
Qu’est-ce qui est peut-être dans son imaginaire ?

2. Sur les papiers sombres, écrire des mots qui parlent des difficultés et souffrances liées aux migrations
exemples : (fuir mon pays, persécution, séparation de la famille, être sans papier, rejet, peur, naufrage, faim…)

3. Sur les papiers clairs, écrire des paroles symbolisant un monde meilleur
exemples : (fraternité, accueil, écoute, droit de séjour, communion dans la diversité, main tendue, rencontre…)

4. Ajouter les photos ou images des difficultés et des joies des migrants et de notre vivre ensemble entre migrants et non-migrants. Elles peuvent compléter la décoration

5. Dessine ce que tu souhaites que notre société, notre monde soit aujourd’hui dans le rapport avec les migrants, les personnes différentes de nous…

Notre vie est un voyage, nous sommes en route … dans nos valises nous portons nos identités, nos rêves, nos blessures,

« Notre vie est tissée d’ombres et de lumières, comme les couleurs de ces cartons. En cette Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié, nous voulons présenter notre cœur, nos joies et nos peines, ces ombres et ces lumières, tout ce que nous vivons, migrants et non migrants. Nous pensons aux parcours des personnes migrantes et réfugiées, à tout ce qu’ils vivent au long de leur chemin et ici en Belgique.
Présentons d’abord au Seigneur les chemins des migrants, leurs routes parsemées de toutes sortes de situations, de difficultés et d’ obstacles. »

Un participant colle sur le panneau les papiers des dessins des moyens de déplacements…

Refrain : « Dans nos obscurités, allume le feu » (Taizé) ou un autre

Ensuite un autre colle les papiers couleur sombre sur lesquels sont inscrits les mots lus à haute voix. Si possible, un ou deux migrants peuvent témoigner des difficultés rencontrées.

Les papiers de couleurs claires sont enfin collés l’un après l’autre, et les mots inscrits lus à haute voix. Si possible, les personnes présentes, migrantes et non-migrantes, peuvent témoigner d’une situation où ils ont fait l’expérience de l’attitude/geste évoqué.

Refrain : « Laudate omnes gentes » ou un autre refrain d’action de grâce.

6. Quel dessin, quel mot, quelle phrase m’a plus particulièrement parlé dans ce qui est affiché ?

Est-ce qu’un migrant peut être lumière dans ma vie ?
Comment puis-je contribuer à améliorer son chemin vers un monde meilleur ?

Moment de silence et de recueillement

Engagement : « Ceux qui le désirent peuvent maintenant poser un geste d’engagement : Oui, je veux m’engager pour que nous cheminions ensemble, avec les migrants et réfugiés, vers un monde meilleur. Comme signe de notre engagement, nous pouvons repartir avec un mot, un dessin, une phrase que je vais offrir comme message à un voisin, à une amie, un ami ou même à mes parents ou frères et sœurs.


docTélécharger les idées d'animation avec des enfants