affice-2017-min103 ème journée mondiale du Migrant et du Réfugié

Le dimanche 15 janvier 2017
 

journee-mondiale-des-migrations-2017


Echo des activités du dimanche 15 janvier 2017


La 103ème journée mondiale du migrant et du réfugié a attiré beaucoup de participants dans les quatre lieux de notre diocèse où l’évènement fut organisé : Wanfercée-baulet (Fleurus), La Louvière, Quaregnon et Tournai, malgré la météo qui était loin d’être idéale. C’est à travers un thème très touchant que cet évènement fut célébré cette année : « Migrant mineur, vulnérable et sans voix ». L’invitation était lancée à tous, même aux unités pastorales où il n’y avait pas une célébration particulière.

Avec simplicité, profondeur et de façon propre, plusieurs paroisses ont porté une attention particulière à cette problématique de notre temps et ont fait référence à ce thème à travers les homélies, la prière universelle, la prière de cette journée, etc.

A 8h30, à Fleurus (Wanfercée-Baulet) le déjeuner du monde servit dans la joie, rassemblait dans l’unité les convives et les mets diversifiés. Une belle préparation à l’eucharistie vécue dans la catholicité.

Dans son homélie, Monseigneur Guy Harpigny, nous a invité à redécouvrir notre identité chrétienne quand nous sommes face au migrant, au refugié, aux nombreux enfants qui parfois migrent seuls et sont confrontés aux drames des migrations. Le pape François, soulignait-il, nous invite à adopter toutes les mesures possibles pour garantir aux mineurs migrants la protection et la défense, ainsi que leur intégration. « Les mineurs, on peut les exploiter ; ils sont sans défense… » En face de ces drames, ceux qui ont des responsabilités dans notre société disent avec mépris « ça va se régler tout seul ou encore ils n’ont qu’à rester chez eux… ou encore ce sont des futurs terroristes, ou encore ils viennent profiter des avantages sociaux… Réfléchir ainsi ce n’est pas être chrétien ». Posons-nous chaque fois la question, qu’est-ce que Jésus aurait dit ou aurait fait dans ces situations.

A La Louvière, la célébration a commencé par la projection d’une vidéo : « J'ai marché jusqu'à vous- HK (Kaddour Hadadi) - Clip de Rachid Oujdi ». Un court film qui a plongé l’assemblée dans le cœur de la réalité évoquée. La célébration animée par une chorale multiculturelle, qui a interprétée des chants des différentes langues, s’est achevée par la mise ensemble et partage des spécialités typiques des différents pays. La journée du migrant est célébrée à La Louvière comme « journée fraternité ». L’après-midi accueille une animation de catéchèse pour tous sur le thème des migrations et cette année en lien avec le synode de la famille.

A Quaregnon, c’est une assemblée conviviale et sympathique qui se réunissait. Un beau moment vécu dans la fraternité, la diversité et les échanges. Après la messe, l’apéritif dinatoire était offert grâce à la soupe ukrainienne, les beignets africains, les différentes spécialités mises ensemble. Ce fut aussi le moment de visiter l’exposition «Les émigrants belges d’hier, un miroir pour aujourd’hui. »

C’est à Tournai que furent organisées, en dernier lieu, les activités qui clôturaient pour ainsi dire cette journée. Pour la première fois à l’église St Jean, différents stands des associations qui se mobilisent à l’accueil des migrants à Tournai depuis l’ouverture du Centre Croix rouge dans l’ancienne Caserne de la ville ont activement participé pour donner à l’évènement une couleur originale et unique.

Oui, la Bible nous le rappelle mais bien souvent nous l’oublions : « Nous sommes tous étranger ». Jésus est présent dans le visage d’un enfant fragile, migrant et parfois souffrant, rejeté et humilié. Combien de fois dans la Bible le Seigneur nous interpelle, Il nous demande d’accueillir l’autre différent. Les migrants et les étrangers, nous rappellent que nous aussi sommes des étrangers sur cette terre. Terminons par ce beau passage de l’évangile : « Prenant alors un enfant, Jésus le plaça au milieu d’eux, l’embrassa et leur dit : « Celui qui accueille en mon nom un enfant comme celui-ci, c’est moi qu’il accueille ».

Abbé Claude Musimar,
Responsable diocésain du Service Pastoral des Migrants.

pdfTélécharger le document


Vidéo et photos de FLEURUS



 zipTélécharger les photos

pdfD'autres photos de Wanfercée-Baulet


Vidéo (avant la célébration) et photos de TOURNAI



 zipTélécharger les photos