journee-mondiale-des-migrations-2017

« Mineurs migrants, vulnérables et sans voix »


C’est le thème choisi par le pape François pour son message pour la 103e Journée mondiale du migrant et du réfugié qui sera célébrée le 15 janvier 2017.

« Avec le thème « Mineurs migrants, vulnérables et sans voix », le Saint-Père veut attirer l’attention sur les plus petits des petits », « Souvent, les enfants arrivant seuls dans les pays de destination ne sont pas en mesure de faire entendre leur voix et deviennent facilement victimes de violations graves des droits humains ».

Les enfants et les femmes « sont les groupes les plus vulnérables » dans le contexte de la migration internationale et « ces mineurs sont les plus fragiles, souvent invisibles, car ils sont sans papiers ou non accompagnés ».

Peut-on rêver « qu’Il serait nécessaire de garantir que dans tous les pays où les migrants arrivent avec leurs familles, ils ait la pleine reconnaissance de leurs droits

Mineur-migrant

 

La première Journée mondiale du migrant et du réfugié a été célébrée le 21 février 1915.
Cette célébration trouve son origine dans une lettre circulaire «La douleur et les préoccupations» envoyée par ce qui était alors la « Sacrée Congrégation consistoriale » aux évêques diocésains italiens, le 6 décembre 1914. Dans ce document, pour la première fois, il était question de la nécessité d’établir une journée annuelle de « sensibilisation au phénomène de la migration », ainsi que la « promotion d’une collecte en faveur des œuvres pastorales pour les émigrés italiens et pour la formation des missionnaires de l’émigration ».

pdfTélécharger le document

Abbé Claude Musimar
Service Pastoral des Migrations