• bienvenue01
  • bienvenue01
  • bienvenue01
  • bienvenue01
  • bienvenue01
  • bienvenue01
  • bienvenue01
  • bienvenue01
  • bienvenue01
  • bienvenue01
  • Journée mondiale du Migrant et du Réfugié - Courcelles - 18 et 19 janvier 2014 - Expo sur les migrations
  • Journée mondiale du Migrant et du Réfugié - Courcelles - 18 et 19 janvier 2014 - Partie académique
  • Journée mondiale du Migrant et du Réfugié - Courcelles - 18 et 19 janvier 2014 - Célébration présidée par Mgr Guy Harpigny
  • Journée mondiale du Migrant et du Réfugié - Courcelles - 18 et 19 janvier 2014 - Buffet "Cuisines du monde"

affiche-2018-min-1104 ème journée mondiale du Migrant et du Réfugié

Le dimanche 14 janvier 2018
 

 


Echo des activités du dimanche 14 janvier 2018


Cathédrale Notre Dame de TOURNAI

Avec la JMMR tout est possible !

Avec l'organisation de la Journée Mondiale du Migrant et du Réfugié, nous nous rendons de plus en plus compte que l'interculturel est très possible, et cette journée paraît être une chance pour « MELANGER LES COULEURS » et « REVEILLER LE BONHEUR QUI DORT AU FOND DE TOUS ».
Les messes qui ont été célébrées dans les quatre lieux du diocèse de Tournai ont, une fois de plus, offert l'occasion de « BIEN VIVRE ENSEMBLE ». Quand on voit la manière dont les chorales étaient constituées, la façon dont les répertoires ont été faits, les langues qui ont été utilisées, nous disons que : " Tout est possible et nous allons de l'avant". Les quatre verbes que le Pape nous a recommandés ont été vécus à travers les homélies, les chants, les activités para-liturgiques. Les quelques images et vidéos que nous postons sur le site en disent beaucoup.
Allons-y de l'avant.

 Victor Maniang,
Animateur pastoral.


Région de MONS : HAUTRAGE ETAT

C’est à Hautrage Etat qu’a eu lieu la célébration de la journée mondiale des migrants pour la région de Mons. Ce fut un beau succès. Dès avant 9 heures, les enfants et les parents se pressaient dans l’église d’Hautrage. Les enfants de la catéchèse se sont retrouvés en quatre groupes pour une animation et une réflexion sur le parcours des migrants. Le Centre Interculturel de Mons-Borinage (CIMB) avait prêté gracieusement son concours pour mettre au point ce moment avec les catéchistes. Les enfants ont pu se rappeler que le peuple de Jésus a connu dès son origine le drame de l’Exode. Pendant ce temps, les parents se retrouvaient dans l’école primaire pour écouter les témoignages de Marie-Béatrice Umutesi, du Ruanda, animatrice au MOC de Mons et Aysar Aljerf, de Syrie, jeune étudiant à la Haute Ecole Louvain en Hainaut. Non, quand on bombarde votre village, on ne se dit pas : "Je vais aller en Belgique, il y a la sécurité sociale". On va le plus loin des bombes, mais on reste le plus près de son village dans l’espoir d’y retourner dès la fin des hostilités. Les deux témoins ont relaté leur parcours plein d’embûches et de danger.
A 11 heures, nous nous sommes retrouvés dans l’église pour la célébration eucharistique présidée par l’abbé Olivier Fröhlich, vicaire général entouré des prêtres de l’unité pastorale et de prêtres de la région. Des chaises ont dû être ajoutées en dernière minute pour accueillir la foule nombreuse. Dans son homélie, le vicaire général a souligné et commenté les quatre verbes marquant du message envoyé par le pape François pour cette 104ème journée mondiale des migrants : " accueillir, protéger, promouvoir, intégrer ". Une eucharistie priante et joyeuse : les chorales de l’entité étaient appuyées par la chorale africaine de Jemappes.
Après la célébration, près de 120 personnes se sont retrouvées dans la salle paroissiale pour un repas multiculturel : potage ukrainien, croquettes de poisson et de riz portugais, beignets africains et bananes plantain, dessert polonais et belges. Ce moment de convivialité a permis des échanges passionnants et fraternels qui se sont prolongés dans l’après-midi.
L’après-midi, des visites de l’exposition «Les émigrants belges d’hier, un miroir pour aujourd’hui » de Anne Morelli et diverses activités étaient proposées par le CIMB.

>> Voir les photos <<

La Journée mondiale du migrant aura désormais lieu le deuxième dimanche de septembre.

Donc, la prochaine JMMR aura lieu le 8 septembre 2019.
pdfEn savoir + sur ZENIT (newletter de janvier 2018)

UNE NOUVELLE PASTORALE AVEC DES MIGRANTS ET DES REFUGIES ou comment se laisser transformer par les autres

Il est extrêmement enrichissant de creuser le contenu des différents cultures et comment des personnes venant des quatre coins du monde et vivant ensemble sur un même territoire avec des résidants de longe date, expriment ce qui leur est cher par exemple autour des questions comme : la naissance, éduquer, deuil et mort, solidarité familiale ; ou de s’échanger sur : comment apprécions-nous les expressions de foi de chacun de nous, notre désir du bien-être, ce que nous pouvons partager et comment la vie de l’autre peut élargir mes convictions.
Martine Morancais, collaboratrice dans l’équipe de la ‘Pastorale de la Migration de France’ accompagnera la journée d’étude à partir de ses expériences sur le terrain. Allocution de Mgr. Luk Van Looy, évêque de Gent, président de Caritas et évêque référendaire pour la migration en Belgique.
Jeudi 18 janvier 2018, début 12.00 h > 16.30 h Avenue de la Renaissance 40, 1000 Bruxelles
(Metro Merode – Parking gratuit : Parvis du Cinquantenaire) participation gratuite
Inscription nécessaire : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Mark Butaye o.p.
alg.secretaris Pro migrantibus secr.général
pdfTélécharger le document

Le Service pastoral des migrations du diocèse a organisé une journée de formation, de réflexion et d'échanges ce 28 novembre à Mesvin. Afin de mieux comprendre les vagues migratoires, de repousser les préjugés et de donner aux Unités pastorales des balises qui les accompagneront dans leur démarche d'accueil et d'ouverture.

DSC 0003

Une salle pleine à craquer (il a fallu rajouter des chaises dans l'allée centrale en cours de matinée), des intervenants passionnés et passionnants, une vraie curiosité chez la petite centaine de participants : la journée « Une Église mobilisée avec et pour les migrants », riche en informations, en convictions ou en questions, a été une réussite totale. Et une initiative bien nécessaire, car le chemin vers plus de partage et de compréhension mutuelle reste long, difficile, pavé de résistances.
« Cela va prendre du temps », reconnaissait Mgr Guy Harpigny, qui a pris part à l'événement, « mais ce n'est pas une raison pour ne pas commencer. Les résistances font partie de la vie de l'Église, mais on va avancer, il y aura des rencontres et des éléments de conversion ».
Le phénomène migratoire, au cœur de l'actualité, inquiète l'opinion publique, en Belgique et ailleurs. Il génère bien des peurs, des crispations, et également beaucoup d'idées fausses. Les orateurs invités par le Service pastoral des migrations (SPM) étaient donc là pour informer et nous aider à (faire) changer les regards sur les migrants. Mais aussi pour nous inviter à agir, notamment dans notre vie quotidienne. « Il ne faut pas en rester au stade des idées, il faut entrer dans le concret », insiste le vice-doyen Claude Musimar, responsable du SPM. « L'aide aux migrants, c'est l'affaire de tous, il faut conjuguer l'action à la première personne du singulier et du pluriel. »

Lire la suite...

La Section Migrants & Réfugiés du Dicastère pour le Service du Développement Humain Intégral à défini 20 points d'action que les conférences épiscopales sont invitées à "utiliser, compléter et approfondir".

pdfTélécharger le document